Des histoires de pistons, de tôles et de boulons qui finissent bien !
     
Board Track Racer

Fabrication board track racer x=0
page 128
Boardtrack racer construction

Démontage moteur MAG,

ça fait un moment que ça me démange de démonter ce moteur acheté il y a quelques temps. C'est le même modéle ( 1 C 10 A ) que celui équipant ma Zenith quoi qu'un peu plus jeune !


Ce moteur est interessant car il dispose de quelques pieces d'origine que je n'avais pas :

Le pignon de la chaine primaire ( 18 dents), qui m'a déja servit de modéle pour refaire un cône.

La magnéto pour l' allumage , fournit le primaire et la haute tension , mais plus lourd que mon ensemble batterie bobine alors je ne sais pas si je vais la monter, surtout qu'avant il faut la faire rebobinner...

Sous le petit capot les rupteurs sont présents et plutôt en bon état,

Aprés démontage photo coté pignon entrainement (rotation sens anti horaire)


La chaine de la magnéto est un peu...raide !

L'embout d'arrivée d'huile était aussi absent de mon moteur , malheureusement sur celui ci aussi il manque le petit clinquant anti retour

 

Le petit robinet permettant de mettre une giclée d'essence dans le cylindre est lui aussi cassé et il manque la petit tôle cache poussiere.

Tout comme la tige qui supporte la butée de cable du léve soupape qui elle, à été coupée !

Contrairement à ce que je craignais, le démontage est assez facile,  pas d'écrous bloqués ou foirés..

Par contre tout est trés sale et calaminé..Que ce soit le conduit d'admission (on jurerait que c'est l'échapement..)

ou le piston,

Pour le démontage de l'écrou d'arbre à came,c'est facile de bloquer le vilo..

L'écou vient sans probleme (surtout maintenant que je sais que c'est un pas inversé)

Au passage je note les repere de callage de distribution qui coincide , mais sans que le piston soit au pmh.

Voici la position de la bielle quand les reperes coincident.

Je reprend mon petit arrache pour extraire le pignon, apres avoir vissé un boulon de M7x100 pas à gauche ( souvenez vous, origine débrouissailleuse !) pour protéger le vilo.

 les basculeurs ( une épaisse couche d'huile cramée recouvre le tout !)


En plus d'être flou, l'arbre à came est bien marqué..

Le vilebrequin est vraiment énorme !  on comprend que le moteur ne peu pas prendre 10 000 tr/mn !

A gauche celui du 250 MAG , à droite celui d'une 175 Yam de 73. Un vilo de 250 monocylindre moderne serait à peine plus gros que celui de la 175.

L'ouverture du vilo , se fait assez facilement avec un "coin" en acier apres avoir dévissé les écrous du maneton.

Je repere le sens du montage,

Voilà plus rien à démonter à part l'ecrou d'echappement mais tellement grippé qu'il faudra attendre.

Par contre gros nettoyage en perspective car toutes les pieces sont recouverte d'une épassaise couche d'huile brulée et durcit..

"A la question qu'est ce que tu vas faire de tout ce fourbit ?" déja formulée par ma chére et tendre, je n'ai pas encore la réponse !













Page 128 ... Suivante