Des histoires de pistons, de tôles et de boulons qui finissent bien !
     
350 Terrot HLG

Terrot 350 hlg
page 49
rectification planne

Novembre 2008 , un soir de semaine...

(merci à mon prof d'un jour...)

Rectification des rondelles et des rouleaux de tête de bielle. Pour ceux qui n'aurait pas tout suivit, les galets de pied de bielle d'origine , font diam 7 x 12 de long. Devant l'impossibilité d'en trouver à cette dimension, et apres de nombreuses recherches, j'ai trouvé du 7 x 14.8.

Pour pouvoir remonter la bielle , il fallait donc retoucher ..

Le plus simple aurait été de ne retoucher que les rondelles de callage , mais la bielle aurait alors risqué de toucher les joues du vilebrequin. J'ai donc décidé de partager et de retoucher les rondelles latérales et les rouleaux.

J'ai fais ça sur une rectifieuse planne , apres avoir consciencieusement écouté les consignes d'utilisation ! Sécurité , et maniement de l'engin.

Le principe de cette machine est simple. La table dispose d'un plateau magnétique sur laquelle on met la piece à rectifier. Ensuite la table fait un mouvement de va et vient sous la meule ( sur cette machine le mouvment de la table est hydraulique, mais il existe des rectif ou on pousse et tire la table à la main ) .

La manivelle au premier plan permet de déplacer la table latéralement, lorsque la piece est + large que la meule (ce qui est le cas pour ma rondelle).

Ensuite l'approche de la meule se fait avec une autre manivelle. Là faut etre vigilant plus la meule se rapproche de la piéce, plus il faut aller doucement, 1/100 par 1/100 pour pas risquer de percuter la piece d'un coup et la faire voler !

Dés l'apparition des premieres étincelles, (la meule léche la piéce !) , on met le disque gradué à 0, et on descend en prenant 1 ou 2/100 à la fois , jusqu'à obtenir ce que l'on recherche.

Sur mes rondelles , j'ai enlevé 0.65 sur chacune. Comme au départ elle n'avait pas la meme cote, je les ai fait une par une. Une bonne heure pour obtenir le résultat :

Pour les rouleaux, j'ai d'abbord cherché à les faire tous à la fois , en testant un montage :

Mais beaucoup trop risqué. Les rouleaux ne tiennent pas vraiment, et le risque est trop grand qu'ils ne se couche et partent à travers l'atelier ! J'ai essayé perpandiculaire à la meule, c'est aussi risqué...

J'ai donc du les prendre un à un , léger serrage (à la main) dans les V d'un éteau de fraisage : j'ai enlevé 0.9 sur chaque rouleau, encore une bonne heure de rectif.

Je vous ai meme fait une petite vidéo !

Maintenant je vais reprendre mes rouleaux un à un à la pierre pour casser l'angle, là encore patience et longueur de temps.....

Le rouleau est enfilé dans un petit bout de durite, puis serré à la main dans le mandrin, avec une pierre à huile fine, je casse l'angle de l'extrémité.

 

Page 49 ... Suivante