Des histoires de pistons, de tôles et de boulons qui finissent bien !
     
125 TERROT ETM
     
     

-
page 10

24 Mai 2007

Maintenant, le pigon primaire...

Ca commence mal, car la rondelle frein est complettement écrasée sur l'écrou, je mets bien 1h à découper les petits morceaux qui géné le desserage de l'écrou !
Pour desserer l'écrou (pas normal) , je bloque le pignon en prenant appui dans 2 des 3 taraudages ) 120° . Ce coup ci la rallonge n'a pas été de trop, mais l'ecrou finit par venir.

Ayant lu les tribulations d'Etienne pour sortir le pigon, j'attaque la suite avec un peu de fébrilité... Néanmoins , je crois à ma chance et je commence par fabriquer un arrache avec une plaque, percé de 3 trous à 120° , et d'un 4° pour fixer une barre permettant de caller le tout.

Là aussi, j'y vais doucement, comme je n'ai pas de tarraud de + de 8 (là il faut investir !) et que je pense qu'en dessous ça n'ira pas, je commence à mettre ma plaque en pression (j'ai remis l'ecrou sur l'arbre pour pas abimer le filetage). Je serre assez fort (legere déformation de la plaque) à quart de tour par quart de tour sur chaque boulon.

Lorsque la plaque est bien en tension, je frappe un coup sec sur le centre de la plaque. Je ressere un peu et CLAC ! Comme d'habitude, le claquement d'un pigon qui vient est suivit d'une sueur froide : Et si j'avais tout casser !

Les vis n'ont pas dépasser le pignon, j'ai donc bien épargné le carter lors de cette extraction :

Je découvre les marques d'un démontage précedent , mais rien de grave.


Petite photo pour me souvenir du feutre (tient il n'y à pas de ressort de sélecteur sur l'ETM) : Si il est dans la boite !. Je mets un gros elastique autour du vilebrequin pour ne pas risquer la sortit du pignon et décaler la distribution avant d'etre sur l'établi et de pouvoir bien reperer tout ça.

 

 

 

 

 

 

Page 10 ... Suivante